Marion Maréchal Le Pen, candidate pour le Front National sur la 3ème circonscription du Vaucluse, a été élue députée dimanche 17 juin, au terme du second tour des élections législatives. À 22 ans, elle devient la plus jeune élue à l’Assemblée Nationale.

Nous – jeunes militants écologistes – nous indignons lorsqu’elle se présente comme la « porte-parole » de la « jeunesse française » dans l’hémicycle.

Non, nous ne nous sentons pas représentés par Marion Maréchal-Le Pen ni par les idées fascisantes, populistes et réactionnaires du Front National.

Nous ne contestons pas son élection mais nous rejetons sa volonté d’être la voix de la jeunesse en France. Nous nous considérons au contraire comme une jeunesse humaniste, écologiste, ouverte et pro-européenne, préférant travailler au vivre ensemble plutôt qu’à la diffusion d’idées nationalistes et réactionnaires.

Nous savons qu’en tant que mouvement de jeunesse de l’écologie politique, nous portons la voix des jeunes engagés et ayant votés pour des candidat-e-s attachés à la République et ses valeurs, quels qu’ils soient.

Nous refusons dès lors que la cadette de la dynastie des Le Pen s’arroge le rôle de porte-parole d’une jeunesse, qui s’oppose en fait majoritairement à la vision de la société, française comme européenne, portée par le Front National et l’extrême-droite.

Contact Presse :

Fanny Dubot, Secrétaire fédérale : 06 89 99 14 81- fanny@jeunes-ecologistes.org

Wandrille Jumeaux, Secrétaire fédéral : 06 58 05 97 98 – wandrille@jeunes-ecologistes.org

 

Share This