Suite au dernier remaniement, Manuel Valls va demander la confiance des parlementaires de sa majorité, ce mardi 16 septembre. Pour les Jeunes Écologistes, le gouvernement a perdu depuis longtemps la confiance de la jeunesse.

Avec le recul sur le droit de vote des étrangers, l’oubli rapide de la “priorité jeunesse”, avec l’abandon des mesures promises pour réguler la finance et la soumission pure et simple aux injonctions du MEDEF, ce gouvernement a fait le choix d’un cap économique qui n’a plus rien de social. Plus grave, la transition écologique et son formidable potentiel pour le bien-être des individus et l’économie ne semble toujours pas être la priorité, quand bien même l’urgence climatique se fait de plus en plus pressante et alors que la France accueillera la COP 21, la 21e conférence des Nations Unies sur le climat, en décembre 2015.

Comment peut-on avoir confiance en un gouvernement qui affirme “qu’il n’y a pas d’autres politiques possibles” et qui donne comme seul horizon à la jeunesse l’austérité et la dérégulation ?

Les Jeunes Écologistes s’inquiètent de la dérive autoritaire d’un gouvernement qui refuse le débat interne, excluant sans ménagement les voix discordantes, qui perd peu à peu tout contact avec la population française et ne laisse aucune place à l’innovation sociale.

Les Jeunes Écologistes rappellent leur souhait de sortir de cette Ve République au fonctionnement monarchique : seul un vrai régime parlementaire, décentralisé, participatif, basé sur la légitimité d’une élection proportionnelle, pourra redonner confiance en la politique et pousser les citoyen-ne-s et les jeunes à retrouver le chemin des urnes.

CONTACTS PRESSE :

  • Rosalie Salaün – porte-parole : 06 86 28 69 04
  • Lucas Nédélec – secrétaire fédéral : 07 77 07 45 69

 

Share This