Ce lundi, le four du centre de traitement de déchets nucléaires de Marcoule a explosé, tuant une personne et en blessant plusieurs autres. Les Jeunes Écologistes expriment tout leur soutien à la famille de la victime et leur profonde inquiétude aux regards des risques de fuites radioactives, le site de Marcoule se situant à 30 km d’Avignon, 50 km de Nîmes et à moins de 100 km de Montpellier.

Ce fait grave démontre une fois de plus l’ampleur des risques liés à l’utilisation de l’énergie nucléaire. Au-delà de l’instabilité des sites de production, l’explosion de Marcoule rappelle que l’ensemble de la filière présente des dangers majeurs : de l’extraction des matières premières au retraitement des déchets, l’énergie nucléaire est un choix irresponsable. Combien d’accidents seront nécessaires avant une réelle prise de conscience ?

  Les Jeunes Écologistes demandent à Socodei, filiale d’EDF, et l’Autorité de Sûreté Nucléaire de faire preuve de la plus grande transparence durant l’enquête à venir et dans la transmission des informations en temps réeel et dans leur entièreté. Les citoyens ont le droit de savoir. Il est également vital d’appliquer un principe de précaution maximal et de faire toute la lumière sur les circonstances et l’origine de l’accident.

De plus, les Jeunes Écologistes rappellent que l’avenir énergétique ne dépend pas d’une seule technologie mais d’un ensemble de solutions déjà existantes que nous pouvons développer dès aujourd’hui. Des alternatives existent, comme l’adoption d’une politique d’efficacité et de sobriété énergétique et le développement des énergies renouvelables.  Pour les Jeunes Écologistes, il devient urgent d’engager dès 2012 la sortie du nucléaire.

Contacts :

Secrétaires Fédéraux : 

Fanny Dubot, téléphone : 06 89 99 14 81 mail : fanny ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Wandrille Jumeaux, téléphone : 06 58 05 97 98 mail wandrille ‘at’ jeunes-ecologistes.org

Share This