Communiqué de presse des Jeunes Écologistes de Lyon

Lyon, le 17 mai 2011

Oui au Grand Stade, mais à Gerland !


Dans les jours qui viennent, la  FFF doit décider si Lyon accueillera l’Euro 2016. Sélectionnée ou non Lyon devra se doter d’un stade aux normes pour la compétition européenne. Ainsi, les Grands-Lyonnais, et plus particulièrement les décinois, seront tôt ou tard invités à participer à une troisième enquête publique concernant la révision du plan local d’urbanisme sur le site du Grand Montout, pressenti pour accueillir le Grand Stade de l’Olympique Lyonnais.

Deux enquêtes précédentes ont démontré que le projet d’implanter un stade de 60 000 places sur des terres aujourd’hui agricoles, isolées de toute desserte efficace en transports en communs, est un non-sens écologique qui, de plus, entraînerait un gaspillage d’argent public colossal. Pourtant, le verdict des commissaires enquêteurs, prenant acte des faiblesses du projet et des inquiétudes de la population, n’est pas respecté par les défenseurs du Grand Stade.

Les extensions envisagées par le Sytral pour améliorer tant bien que mal la desserte en transports en communs du site ne sont que de piètres palliatifs. Le prolongement de la ligne de tramway T3 et, à terme, du T2 jusqu’au stade, ne permettront pas d’endiguer la marée de voitures qui se déversera sur OL Land et Décines les soirs de match. Ajoutons à cela les aménagements routiers, et la note à payer pour le contribuable atteint les 200 millions d’euros selon les chiffres du Grand Lyon, certainement le double d’après les calculs exhaustifs des associations militant contre le projet. Les développements du tramway s’essoufflent faute d’argent, nous dit-on. Rien d’étonnant lorsque l’on constate les errements et l’obstination de Gérard Colomb à soutenir un projet qui hypothèquera à coup sûr le développement des transports en commun dans l’Est Lyonnais pour quelques décennies.

Lorsqu’un terrain a été, par deux fois, déclaré inadapté à l’accueil d’une infrastructure, n’est-il pas temps pour les défenseurs du projet de reconsidérer leurs positions, et d’envisager une solution de bon sens : La rénovation et l’extension du stade de Gerland. Le stade historique de Lyon est parfaitement intégré dans son environnement. Il est accessible par les modes doux et desservi par une ligne de métro interconnectée efficacement à tout le réseau de transports en commun de l’agglomération. Pourtant, l’opportunité de son extension n’a jamais été sérieusement examinée par les pro Grand Stade.

Comment une agglomération qui dit avoir fait du développement durable une de ses priorités politiques peut-elle laisser à l’abandon, sur un site idéalement placé, une part de son patrimoine historique ? Les élus soutenant ce projet montrent qu’ils considèrent les préoccupations de développement durable et l’intérêt de leurs administrés comme secondaires face à aux intérêts économiques d’OL Groupe.

Les jeunes écologistes de Lyon avec le soutien d’Europe Ecologie Les Verts, du collectif d’associations Les Gones pour Gerland, du MoDem et des Jeunes Démocrates, en appellent à une mobilisation citoyenne pour faire entendre la voix du bon sens.

Rendez-vous Samedi 21 Mai, à 17h

devant le stade historique

pour le baptême symbolique du Grand Stade de Gerland !

Contacts:

Porte-parole Lyon: Camille Lopes, 06.82.20.63.90

Co-coordinateurs Lyon : Cyril Lugbull, 06.78.35.98.95 / Alice Lieutier : 06.26.11.41.40

Share This