Nancy, le 24 mai.

Mais que se passe-t-il ?

Nous avons payé pour occuper cette partie de l’espace public, et au lieu d’y mettre une voiture, nous avons décidé d’en faire un espace convivial et militant, ouvert à tout le monde. Nous voulons engager une réflexion sur l’espace d’une place de parking en plein centre ville, et proposer une autre gestion de l’espace public.

La place de la voiture en ville.

Avec l’augmentation du prix du pétrole, nous allons devoir repenser nos façons de nous déplacer. Cela va passer par la gestion de la place réservée à la voiture en ville. En effet, la voiture est source de beaucoup d’accidents et de nuisances (bruit, pollution, perte de temps pour les piétons). Plusieurs modes de transports alternatifs qui existent déjà peuvent répondre aux besoins de chacun : principalement tram, bus et vélo.

Une autre politique est possible !

La place que prend une voiture stationnée pourrait être attribuée à d’autres fonctions. Il serait possible d’en faire des lieux de rencontre et d’échange, des espaces verts, des trottoirs plus larges, des voies de circulation pour les cyclistes ou pour les transports en commun.

Share This