En voiture, en ballade ou à vélo, vous nous avez peut-être croisé en train de tracter sur le rond point des vaches d’Hénin-Beaumont contre l’accord transatlantique négocié entre l’Europe et les Etats-Unis.

A l’occasion la journée mondiale de lutte contre le Tafta -le 18 avril- nous vous avons rappelé de façon ludique et décalée que Hénin-Beaumont a été déclarée zone hors TAFTA, sur décision du conseil municipal, et à l’initiative de l’opposition, bien sûr.

Ce traité négocié secrètement entre les Etats-Unis et l’Union Européenne va permettre entre autre à des multinationales de porter plainte contre les Etats , représentants de la volonté populaire, tirant ainsi vers le bas les normes sociales et environnementales acquises lors de nombreuses luttes des deux cotés de l’Atlantique.

Lors de cette journée , chanson et tractage étaient de la partie. Avec les copains jeunes communistes, nous avons voulu marquer le coup et alerter ainsi les citoyens grâce à cet happening, en vue de les sensibiliser aux dangers soulevés par ce traité !action anti tafta banderole

Mais bon, nous sommes dans une ville Front National, ne l’oublions pas : la police municipale nous a demandé de quitter les lieux une heure après notre arrivée, aucune demande d’autorisation n’ayant été déposée, ce qui n’est normalement pas nécessaire pour un simple tractage. Quelle justification ? “vous devez avoir demandé l’autorisation à la mairie pour tracter”. Monsieur Steeve Briois demandait-il une autorisation pour arroser nos boites aux lettres de tracts du temps ou il était dans l’opposition ?Encore une contradiction à ajouter à la looooooooooongue liste d’étrangetés perpétrées par l’actuelle majorité…

Share This