L’émission pose la question: “Doit-on former les militants de demain?”. Plusieurs intervenants y participent, dont Pauline Dehani, membre du Pôle formation au sein du bureau exécutif fédéral.

“En amont des Journées d’été d’EELV, les Jeunes Ecologistes ont organisé leur propre forum OuVert. En l’occurrence on était dans l’auto-gestion, en plus de l’auto-formation, puisqu’on a développé nous-même un camp où les militants peuvent venir à moindre frais, et se former à l’écologie concrète. Qu’est-ce qu’un Forum OuVert? C’est un forum où ce sont les militants qui décident d’eux-même, en début de forum, des sujets qu’ils souhaitent traiter, collectivement.”

“L’important pour nous c’est vraiment de permettre l’émancipation de chacun, que chacun se sente acteur, se sente citoyen. Peu importe que le militant s’épanouisse ensuite au sein d’un parti, ou bien au sein de la société civile, ou dans une entreprise. L’engagement prendra ensuite une forme qui sera très personnelle. Le militantisme évolue bien sûr en dehors des partis : les deux sont complémentaires. Avec des mouvements citoyens comme Alternatiba, on a un bon exemple de militantisme de terrain. Et je crois qu’il ne faut pas l’opposer avec le militantisme à l’intérieur des partis: on a besoin de l’ensemble des intelligences collectives et de la créativité des uns et des autres pour repenser et reconstruire les modèles.”

Pour (ré)écouter l’émission, c’est par ici.

 

Share This