Après avoir obtenu des déductions fiscales dont nous attendons encore l’impact sur la création d’emploi, Monsieur Gattaz, président du MEDEF présentait il y a peu ses propositions pour créer un million d’emplois.

Force est de constater qu’encore une fois, il semble que le MEDEF soit resté au XXème siècle, attendant désespérément le retour de la croissance à coup de dérégulations et de mise à bas de notre modèle social. Alors que les inégalités et la précarité augmentent, et que notre modèle de développement productiviste se heurte aux limites – bien plus réelles que le code du travail – de notre planète, ces vieilles recettes ne créeront pas d’emplois.

Attachés au progrès social et à un modèle de développement respectueux des hommes et de l’environnement, les Jeunes Écologistes proposent donc au MEDEF un changement de modèle économique. D’abord par une transition énergétique ambitieuse, qui réduirait les charges sur les entreprises et créerait des emplois non délocalisables. Ensuite par la réduction du temps de travail, mesure nécessaire dans un monde où le progrès technique permet déjà de produire toujours plus, toujours mieux et toujours plus vite, et où le chômage de masse et l’intermittence du travail côtoie le stress et le surmenage des salariés ayant un emploi. Enfin, par la mise en place d’un revenu de base répondant aux besoins fondamentaux, projet réellement émancipateur et porteur d’un nouveau paradigme économique.

Les Jeunes Écologistes l’affirment, c’est en inventant une économie du vivre-ensemble, relocalisée et écologiste que nous construirons un avenir commun reposant sur le bien-être des travailleurs et le développement de leurs entreprises.

CONTACTS PRESSE :

  • Rosalie Salaün – porte-parole : 06 86 28 69 04
  • Lucas Nédélec – secrétaire fédéral : 07 77 07 45 69

 

Share This