Les Jeunes Écologistes se mobilisent pour protéger une espèce essentielle de la biodiversité citoyenne : les lanceurs d’alertes. Conscients de l’importance de la crise sanitaire et des enjeux de santé pour notre génération, les Jeunes Écologistes soutiennent la proposition de loi des sénateurs EELV, présentée aujourd’hui au Sénat, qui vise à mieux protéger les lanceurs d’alertes et à améliorer l’émergence et le suivi des alertes sanitaires.

Depuis plusieurs années, des chercheurs et citoyens attirent l’attention du grand public sur des risques écologiques et sanitaires graves comme l’amiante, les ondes électro-magnétiques, les perturbateurs endocriniens dont le bisphénol A, le Médiator ou encore les OGM. C’est l’œuvre des lanceurs d’alerte – des scientifiques, experts ou associations qui rendent publiques leurs découvertes sur des risques pour la santé ou l’environnement en bravant, parfois, leur hiérarchie ou des firmes puissantes.

Des mécanismes d’alerte existent déjà dans la loi française, mais ils sont notoirement insuffisants, notamment pour protéger celles et ceux qui rendent public des informations dérangeantes pour des intérêts économiques puissants. Pour y remédier, Marie-Christine Blandin et les sénateurs écologistes proposent trois mesures que les Jeunes Écologistes soutiennent.

Premièrement la création d’une Haute Autorité de l’expertise scientifique et de l’alerte (HAEA) en matière de santé et d’environnement qui aura pour premier rôle d’énoncer, parfaire et contrôler l’application des « principes directeurs de l’expertise ».

Deuxièmement, l’instauration d’une cellule d’alerte sanitaire et environnementale dans les établissements publics ou privés pour permettre d’instruire les alertes et de réaliser des procédures d’expertise indépendante.

Enfin, le droit pour les lanceurs d’alerte de diffuser des informations sans subir de mesures de rétorsion discriminatoires ou d’atteintes disproportionnées à leur liberté d’expression.

Mobilisés aux côtés d’autres acteurs de la santé environnementale (comme l’Appel de la Jeunesse), les Jeunes Écologistes appellent l’ensemble des sénateurs à adopter cette proposition de loi qui donne davantage de moyens aux pouvoirs publics pour éviter et gérer les crises sanitaires à venir.

 

Contacts Presse :

  • Wandrille Jumeaux – Secrétaire fédéral : 06 58 05 97 98
  • Lucile Koch-Schlund – Secrétaire fédérale : 06 79 35 28 16

 

Share This