Les Jeunes Écologistes étaient présents hier soir dans le public de l’émission Des paroles et des actes sur France 2 aux côtés des Jeunes Socialistes, des Jeunes Communistes et des Jeunes Radicaux de Gauche pour soutenir la ministre de la Justice.

Les Jeunes Écologistes se félicitent des avancées annoncées par Christiane Taubira qui visent à renoncer au tout carcéral et à remettre la réinsertion au cœur du rôle de la justice : l’individualisation des peines, la mise en place de la contrainte pénale comme alternative à l’enfermement sont autant de signaux positifs de la volonté du gouvernement de rompre avec dix ans d’une politique pénale irresponsable de la droite.

Cependant, les Jeunes Écologistes appellent de leur vœux une réforme pénale encore plus ambitieuse. La mise en place de réduction de peine pour les récidivistes sur le même modèle que ce qui existe pour les primo-délinquants, ou encore la suppression du système de rétention de sûreté sont à cet égard autant de mesures essentielles pour sortir réellement de l’idéologie illusoire et inhumaine du tout carcéral défendue par la droite. La piste des prisons alternatives sans murs et amenant les détenus à exercer des activités valorisantes doit également être explorée, comme c’est déjà le cas au Danemark, en Suède ou encore en Autriche.

Enfin, si les Jeunes Écologistes se félicitent de l’augmentation des moyens alloués à la justice pénale et le recrutement de nouveau personnel, ils restent vigilants pour que les moyens mis en œuvre soient réellement à la hauteur de l’ambition affichée d’un accompagnement individualisé des condamnés. Par ailleurs, ils s’opposent fermement à la construction de nouvelle prisons en partenariat public -privé : la gestion de lieux de privation de libertés ne peut être confiée à des organismes privés !

CONTACTS PRESSE :

  • Lucas Nédélec – Secrétaire fédéral : 07 77 07 45 69
  • Laura Chatel – Secrétaire fédérale : 06 29 85 75 95

 

1-réforme-pénale

Share This