Nancy,  le 30 avril.

Ce samedi 30 avril, comme chaque dernier samedi du mois, les jeunes écologistes de Lorraine se sont joint aux participants du cercle de silence pour dénoncer les enlèvements qui ont lieu en France, à la sortie des lycée,  aux domiciles plus ou moins précaires, dans la rue. Ces sans papiers qui n’ont d’autre crime que de ne pas être français et qui seront séparés de leur famille et expédié avec un charter aussi vite qu’une lettre à l’autre bout de l’Europe.

Les objectifs du gouvernement actuel sont chiffrés 28 000 reconductions à la frontière. Pas de régularisation, ni asile politique.

Aucune exception pour les pays en guerre. Alors que sous prétexte d’aider les libyens nous bombardons gaiement leur pays, nous les refusons et les revoyons sous nos bombes. Refusons l’inacceptable ! Refusons ces crimes organisés !

Les jeunes écologistes de Lorraine

Share This