Après avoir récupéré le parisien de la bande, c’est avec bonne humeur que les JE de l’Essonne sont allés dans le fin fond de notre cher département à la rencontre des Jeunes Chasseurs. On ne savait pas trop à quoi s’attendre, et je l’avoue nous n’avons pas résisté à regarder le fameux sketch des inconnus qui nous a fortement éclairé sur la différence entre un bon et un mauvais chasseur. Mais c’est loin des clichés que ces chasseurs, et chasseresse (la seule du l’assemblée) nous ont accueilli. C’est dans une salle du centre de formation des chasseurs à Boutigny, entouré d’animaux empaillés (et oui ça fait parti du folklore) que nous avons suivi leur AG. Alexandre Richard, président de l’ANJC (Association Nationale des Jeunes et nouveaux Chasseurs de France) a présenté les objectifs de son associations. Nous nous sommes ensuite présenté, avons expliqué ce qu’était notre organisation et pourquoi nous étions là. En effet, étant tous membre d’organisations de jeunesse se préoccupant de l’environnement, il nous semblait intéressant de rencontrer, d’échanger avec eux pour voir ce qui nous rapproche plutôt que de rester dans les clivages historique écolo/chasseurs. Les jeunes chasseurs sont quand même au plus proche de la nature, et des acteurs de l’écologie. Beaucoup d’entre eux travaillent dans le domaine de l’environnement d’où leur intérêt pour la nature. Ils nous ont également expliqué leur rôle dans la régulation des espèces, et tout le travail de comptage qu’ils effectuent.

Nous avons poursuivis nos discutions autour d’un repas à l’air libre. Nous n’avons pas eu le droit aux nuggets de faisan ni au kebab de sanglier mais pourquoi pas la prochaine fois ? Ils ont ainsi pu nous expliquer leur passion, ce qui leur plaisait autant dans le fait de chasser. Ils nous ont raconté qu’il leur arrivait souvent de repartir bredouille (ou oserais-je dire « broucouille » 🙂 ) de leurs journées de chasses, mais que le plaisir n’en était pas moins là, car ils avaient quand même passé une journée à l’air libre, avec des amis ou en solitaire à communier avec la nature.

Ils ont semblé intéressé par notre démarche curieuse et d’ouverture visant à cette rencontre. Différents groupes locaux sont demandeurs de futures échanges avec les jeunes écologistes. En Ile de France, rendez vous est pris pour nettoyer des berges et participer à une balade cynégétique avec les jeunes chasseurs. Si ça vous intéresse d’en savoir un peu plus sur eux, voici leur site : http://www.jeuneschasseursdefrance.fr/

Share This