Les Jeunes écologistes rappellent pour leur part que 600.000 logements sont inoccupés à Paris et que le nombre des mal-logés en France atteint 3,7 millions.

« Et alors que de courageux militants comme ceux de Jeudi Noir osent s’affronter aux possédants pour faire respecter le Droit au logement opposable, le gouvernement répond en les emmenant en garde à vue », déplorent-ils dans un communiqué.

LIRE L’ARTICLE EN ENTIER

Dépêche reprise par LePoint.fr et France Info.

Share This