Communique de presse du Dimanche 15 janvier 2011

Un autre regard sur la République!

Alors que Marine Le Pen était en meeting à Rouen ce dimanche autour du thème de la laïcité et de l’identité nationale, les Jeunes Écologistes ont tenu à défendre de façon humoristique une autre vision de la France et de la République, en habillant symboliquement la statue de Jeanne d’Arc, que l’extrême droite française a élevée au rang d’égérie depuis plusieurs décennies, des célèbres lunettes rouges de la candidate écologiste Éva Joly.

Face au repli nationaliste de Marine Le Pen, ils prônent par exemple plus d’intégration et plus de démocratie en Europe. « Pour reprendre la formule de Léopold Sédar Senghor, on peut dire aujourd’hui que celui qui vote Le Pen est quelqu’un qui se trompe de colère », explique Antoine, militant aux Jeunes Écologistes; « Quelqu’un qui, au lieu d’être en colère parce que rien n’est fait pour les banlieues, montre du doigt les immigrés. Quelqu’un qui, au lieu de s’indigner contre les liens du pouvoir politique avec le pouvoir économique, souhaite la fin de l’euro ».

Les Jeunes Écologistes reprennent aussi à leur compte la volonté de la candidate aux lunettes rouges de restaurer « une République irréprochable » et de défendre les valeurs fondamentales de la République, à « mille lieux » de celles prônées par le Front National.

À voir sur Grand-Rouen.com

Les photos de l’action sur notre page Facebook

Les Jeunes Écologistes regroupent des jeunes de 15 à 30 ans qui souhaitent promouvoir les valeurs de l’écologie politique, tout en y apportant leur contribution. Ils sont notamment à l’origine de 12 propositions pour 2072, pour inciter les politiques à « voir plus loin que le bout de leur mandat ».

Contact presse: Antoine Tifine (coordinateur local)

Share This