Suite à l’enlèvement et l’assassinat de trois Israéliens, nous assistons à une escalade de violence en Palestine et en Israël. Les opérations militaires lancées par Tsahal, loin de protéger la population israélienne, attisent la haine en tuant indistinctement parmi les Palestiniens. Depuis le début des opérations il y a 14 jours, au moins 580 Palestiniens ont été tués par ces bombardements, pour la majorité civils, et, selon l’ONU, dont près de 20% sont des enfants.

Aucun argument ne peut justifier une telle opération militaire et le gouvernement israélien ne peut se cacher derrière une soi-disant lutte contre le terrorisme. L’Autorité palestinienne est quant à elle inaudible, et le Hamas, par ses tirs de roquettes, ne fait qu’amplifier l’escalade de la violence.

Les Jeunes Écologistes appellent à la solidarité avec le peuple palestinien et à la mise en place de mesures diplomatiques fortes et coercitives à l’égard du gouvernement israélien pour l’obliger à respecter le droit international et les droits de l’Homme. Nous condamnons fermement la position exprimée par le gouvernement Français, et les propos du Président de la République François Hollande lorsqu’il affirme qu’ “Il appartient au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger sa population face aux menaces” ainsi que de mener l’opération militaire sur Gaza “avec retenue”.

De même, il est inadmissible que la manifestation de soutien au peuple palestinien ait été interdite à Paris. Une telle attitude du gouvernement ne fait que favoriser les débordements et prive les français d’un droit pourtant fondamental.

Les Jeunes Ecologistes souhaitent l’arrêt du blocus de Gaza et de la colonisation de la Cisjordanie et de Jérusalem Est, un retour aux frontières de 1967, la fin des sabotages et destructions des projets internationaux de développement en Palestine et de l’accaparement des ressources naturelles palestiniennes. L’Europe ne peut soutenir une puissance colonisatrice et doit prendre toutes les mesures économiques et diplomatiques pour contraindre Israël à respecter le droit international.

Une paix durable en Palestine et Israël, et plus largement au Proche-Orient, ne passera que par la reconnaissance mutuelle et le respect du droit international et des résolutions de l’ONU. Les Jeunes Écologistes appellent à un engagement fort de la communauté internationale pour que cesse enfin le cercle de la violence, et que le droit des Palestiniens à un État souverain soit reconnu et respecté.

CONTACTS PRESSE :

  • Lucas Nédélec – Secrétaire fédéral : 07 77 07 45 69
  • Laura Chatel – Secrétaire fédérale : 06 29 85 75 95

Photo Rusty Stewart

Share This