Alors que s’ouvrent ce vendredi les Jeux Olympiques d’hiver à Sotchi, les Jeunes Écologistes dénoncent avec la plus grande fermeté la manière dont les autorités russes ont organisé cet événement et appellent chacun à faire pression pour que plus jamais la fête du sport ne soit le spectacle d’un tel mépris des droits humains et de la protection de l’environnement.

Expropriations sans indemnités, décharges à ciel ouvert, intimidations des associations, l’envers du décor des JO de Sotchi n’a rien à voir avec les discours officiels vantant le confort et la modernité des installations sorties de terre en quelques années. La nouvelle arrestation du militant écologiste Igor Khartchenko dans la région mardi dernier et les nombreuses manœuvres du gouvernement russe pour empêcher toute critique ne font que ternir un peu plus l’image déjà fort peu reluisante de ces Jeux.

“Loin de la fête du sport et de la fraternité que l’esprit olympique est censé incarner, ces jeux semblent finalement se réduire à une entreprise de communication grossière d’un régime qui multiplie par ailleurs les lois sécuritaires et les violations des droits humains, notamment des personnes homosexuelles, au mépris de tous ses engagements internationaux”, souligne Laura Chatel, la Secrétaire fédérale des Jeunes Écologistes.

Les Jeunes Ecologistes s’indignent également de la complaisance et des choix politiques du Comité International Olympique, qui préfère fermer les yeux sur ces violations et semble privilégier dans ses choix la démesure et les projets grandioses plutôt que des candidatures qui développent des projets pérennes et respectueux des habitants des lieux.

CONTACTS PRESSE :

Lucas Nédélec – Secrétaire fédéral : 07 77 07 45 69

Laura Chatel – Secrétaire fédérale : 06 29 85 75 95

 

21-sotchi2

Share This