Communiqué de presse des Jeunes Écologistes de Lyon

Lyon, le 12 mai 2011

Stop à la banalisation et à la propagation de la violence et des idées xénophobes


Le 15 janvier, à Villeurbanne, un couple est agressé par plusieurs fascistes armés de battes de base-ball. Pour la jeune femme, victime d’un coup de batte sur le crâne, 100 jours d’ITT, et 80 pour son compagnon.

Le 4 février vers 19h aux Terreaux, une lycéenne reve­­nant d’un ras­­sem­­ble­­ment est vio­­lem­­ment agres­­sée par deux fas­­cis­­tes à coups de cutter, alors qu’elle atten­­dait le bus. Bilan : 10 jours d’ITT.

Le 6 avril, des militants en train de distribuer des tracts sont agressés par trois fascistes, arrosés de gaz lacrymogène, attaqués avec des matraques télescopiques et des mini flashballs.

Le 9 avril, à la suite d’une manifestation antifasciste, deux jeunes militants sont agressés par un groupe de quinze fascistes armés de barres de fer, de battes de base-ball et de manche de pioches. Bilan pour l’un d’entre eux : 21 jours d’ITT, plusieurs fractures, une mâchoire brisée.

Au total, pour les seules agressions connues et recensées, le bilan est de 260 jours d’incapacité totale de travail, et des séquelles à vie pour certain(e)s des agressé(e)s.

Ces agressions, répugnantes de violence et de lâcheté, sont la face la plus sombre d’un discours de la haine et de l’ignorance, qui voit dans la différence une menace pour l’identité française.

Les jeunes écologistes condamnent et s’opposent fermement à la banalisation de ce discours haineux. En se donnant des allures de respectabilité, il n’en reste pas moins dangereux pour notre société, que nous souhaitons basée sur la diversité et le respect. Le projet de marche des cochons, dénonçant les dangers de la viande halal et de l’islamisation rampante, en était un bon exemple. La forme change, mais le fond reste le même. Nous ne sommes pas dupes du caractère xénophobe du rassemblement qui se tiendra à la place, sous des prétextes de « liberté ».

Nous refusons de voir la ville de Lyon devenir un laboratoire de l’extrême droite, entre l’instauration d’un local néo-nazi à Gerland ou de Jeunes Identitaires dans le quartier de Saint-Jean, la multiplication des provocations, et les agressions perpétrées contre des militants. Si la liberté d’expression est un des fondements de notre démocratie, la haine et la violence, même masquées, n’ont rien à y faire et doivent être dénoncées et combattues, encore et toujours.

Nous appelons donc à rejoindre le rassemblement pour faire barrage à la montée de l’extrême droite, à l’appel du collectif de vigilance 69 contre l’extrême-droite”,

Samedi 14 mai, à 14h, place des Terreaux.

Montrons, tous ensemble, notre attachement aux valeurs de solidarité, de fraternité et de respect !

Contacts:

Porte-parole Lyon: Camille Lopes, 06.82.20.63.90

Co-coordinateurs Lyon : Cyril Lugbull, 06.78.35.98.95 / Alice Lieutier : 06.26.11.41.40

Share This