Pour ce premier épisode du Tour des communes, nous avons posé notre micro dans le 9ème arrondissement de Paris, où nous avons rencontré Guillaume Cot, tête de liste des écolos dans ce territoire encore à conquérir… Voici un podcast réalisé par l’équipe des Yeux Grands Ouverts, le nouveau média des Jeunes Ecologistes que vous retrouverez bientôt sur les ondes et en ligne.

A retrouver ici sur Soundcloud.

D’abord chargé de mission au cabinet présidentiel, puis militant engagé, le parcours de Guillaume Cot est assez atypique. Parisien d’adoption, il connaît le 9ème arrondissement comme sa poche, ses enjeux, ses limites et ses contradictions.

Dans ce podcast, nous parlons avec lui de la situation de l’écologie politique en France et plus particulièrement à Paris, son dévouement pour la culture et son engagement pour le neuvième. Comment changer la donne et impulser cette vague verte? Qui est la Génération Climat? Quelle place pour la culture dans tout ça? C’est a toutes ces question auxquelles Guillaume Cot essaye de nous répondre.

Sur son rapport au neuvième : “J’ai découvert dans le neuvième arrondissement ce que tous les parisien disent de Paris a savoir Paris c’est au fond plein de petit villages.(…) Le neuvième, c’est un peu mon village.”

“Il y a un phénomène d’inversion de qui porte le valeurs politiques.(…)On va souffrir du réchauffement climatique et on en souffre déjà. (…)Pour la première fois dans l’histoire de notre démocratie on a cette inversion des valeurs” c’est les enfants qui expliquent les enjeux aux parents.

Le sérieux et la responsabilité a changé de camps

Cette vague verte qui va avoir lieu pour les municipales, c’est un peu la suite de la vague verte qu’il y a eu lieu pour les européennes et elle prépare la suite.(…)Les conscience écologique ont évoluées, maintenant les gens comprenne de plus en plus que ce qui se passe au niveau global est causé par le niveau local.(…) Un des niveau les plus important aujourd’hui  pour faire face au réchauffement climatique, faire face au défi écologique, c’est le niveau local

Mais comment faire ? “Multiplier les espaces végétalisés, multiplier les îlots urbains, avoir un arrondissement moins minéral, tout faire pour se débarrasser des cars de touristes.”

Et niveau solidarité ? “Mettre en oeuvre, au niveau municipal, des institutions de solidarité.(…) S’appuyer sur les conseil de quartiers.”

Quand vous rencontrez Guillaume Cot, que vous rentrez chez lui, il y a quelque chose qui épate. C’est sa bibliothèque. Sur son rapport à la culture : “La culture c’est tout mon parcours personnel, et au fond, un peu toute ma vie.” nous confie-t-il.

Et sur la politique culturelle ?

“Il faut une vrai politique culturelle qui soit une politique sociale. C’est notre rapport même au monde qui pose problème, qui cause, à la fois le réchauffement climatique, les problème de pauvreté (…) Il faut pouvoir inventer de nouveaux imaginaires. La culture est indispensable à l’écologie politique, et inversement, l’écologie politique permet de donner un renouveau au politiques culturelles.” Il cite Alessandro Pignocchi sur la Recomposition des mondes (ouvrage paru en avril 2019) et Philippe Descola, anthropologue français.

Guillaume Cot est tête de la liste EcoloParis dans le 9e arrondissement, il est notre première étape de notre Tour des Communes.

Réalisation: Etienne Cognet, Claire Lejeune.

Share This