Hier, Philippe Martin, Ministre de l’Écologie, a annoncé le report du projet de loi de programmation de la transition énergétique au printemps 2014. La fiscalité écologique se fait également attendre. Les Jeunes Écologistes déplorent ces décisions qui occultent l’urgence sociale et environnementale dans laquelle nous nous trouvons.

C’est un an de perdu pour changer notre modèle énergétique bien trop gaspilleur, cela donne l’impression que le gouvernement n’a pas conscience des enjeux de notre époque et de l’attente très forte en matière d’écologie !” dénonce Lucas Nédélec, secrétaire fédéral des Jeunes Écologistes.

Chaque jour, les ressources fossiles diminuent. Chaque jour, notre dette environnementale s’aggrave. Les Jeunes Écologistes estiment que c’est manquer de courage que d’ignorer cette réalité et de repousser toujours plus tard la remise en cause d’un modèle insoutenable.

La transition énergétique est aussi une question de justice sociale : lutter contre la précarité énergétique, créer de nouveaux secteurs de formation et d’emploi, favoriser une production d’énergie décentralisée, développer les transports doux sont autant de mesures concrètes qu’attendent les citoyens-nes.

Dans les mois qui viennent, le mouvement des Jeunes Écologistes, en lien avec toutes les forces politiques qui le voudront, se battront pour faire en sorte que le gouvernement ouvre les yeux et engage enfin cette transition.

> Vite, la Révolution Énergétique !

CONTACTS PRESSE :

  • Lucas Nédélec – Secrétaire fédéral : 07 77 07 45 69
  • Laura Chatel – Secrétaire fédérale : 06 29 85 75 95
Share This