Suppressions d’emplois, pertes records, inquiétudes voire attaques en justice de pays voisins : le nucléaire français n’a plus le vent en poupe. L’éolien par contre oui, comme les énergies renouvelables en général qui deviennent plus compétitives que le nucléaire… et Areva, qui a eu le courage de ne pas remettre en cause ses mauvais choix, est en difficulté et proche de la faillite.

Mais loin d’être mesquin-e-s et de profiter de la situation en soulignant que quand même, on l’avait bien dit, les Jeunes Écologistes ont décidé de faire preuve de solidarité et d’organiser une campagne de crowdfunding pour soutenir, voire peut-être même sauver Areva : http://sauvons-areva.com/ Alors que les français sont en demande de plus de transparence et de participation, nous avons décidé de donner à tout le monde les moyens d’investir directement dans la politique énergétique de notre pays et de participer financièrement au(x) rayonnement(s) de la France dans le monde. Et comme de toute façon ce sont les français-es qui devront payer la facture, pourquoi ne pas prendre les devants ?

“Le financement participatif est une formidable opportunité de retrouver la confiance des consommateurs” indique Mr Burns, propriétaire de la centrale de Springfield. “Nous espérons que l’argent récolté permettra de continuer la formidable aventure nucléaire lancée il y a plus de 50 ans” renchérissent les initiateurs du projet.

Bien loin des oiseaux de mauvais augure qui agitent le spectre des accidents passés ou de celles et ceux qui craignent d’avoir sur les bras des déchets radioactifs pendant des millions d’années, nous leur répondons : à quoi bon se préoccuper d’accidents étrangers quand la frontière nous protège des radiations ? A quoi bon s’inquiéter d’enfants que nous n’aurons peut être pas ? N’est-il pas plus important d’avoir de l’électricité subventionnée pendant encore un an ou deux pour faire tourner son lave-linge aux heures de pointe ? La France a depuis longtemps deux pieds dans le nucléaire, il est temps de mettre le troisième ! Pour un avenir radieux ET actif, sauvons le nucléaire, sauvons Areva !

 

Contacts 
Michaël Jeanjean, porte-parole – 06 69 29 70 94
Cécile Germain, co-secrétaire fédérale – 06 95 85 76 57

Vous aussi contribuez à sauver Areva !

http://sauvons-areva.com/

Share This