Les élections européennes auront lieux dans 6 mois, l’occasion pour les Jeunes Écologistes de réaffirmer leur vision d’une Europe plus démocratique, solidaire et écologiste 

Alors que Trump et Bolsanero se désengagent sur le climat, alors que les politiques anti-migratoires et inhumaines d’Orban et de Salvini inspirent et renforcent partout les discours xénophobes, alors que les propositions sécessionnistes fleurissent partout : les Jeunes Écologistes affirment “Revendiquons l’Europe !” et sont déterminé·e·s à avoir leur mot à dire sur son avenir. 

A ce titre, les Jeunes Écologistes insistent sur la nécessité de refonder l’Europe, avec les citoyen·ne·s, autour d’un projet partagé, porté vers l’intérêt général, pour résister aux replis nationalistes et à son auto-destruction par manque de légitimité.

L’Etat-nation et la souveraineté nationale doivent être dépassés pour converger vers un fédéralisme qui ambitionne de mêler les diversités dans une entité commune. Osons rêver à nouveau des États-Unis d’Europe que portait Victor Hugo. Un autre fonctionnement de l’Europe qui passera par de nouveaux traités et l’instauration des listes transnationales comme scrutin d’élections doivent être adoptés.

La question de la jeunesse doit être soulevée, et ne pas se limiter à celle de la mobilité. L’émancipation des jeunes passe tout d’abord par un égal accès de toutes et tous à l’éducation, en luttant contre les inégalités sociales et territoriales.

L’action politique européenne en matière de lutte contre le dérèglement climatique et  pour la protection de l’environnement doit être renforcée pour pallier l’insuffisance des États qui ne respectent pas leurs objectifs de transition. L’Union européenne doit s’imposer comme une actrice politique majeure qui impulse le changement systémique nécessaire à l’instauration d’une société post-croissance.

La crise économique, sociale et environnementale, les exodes fiscaux, le dérégulation des flux financiers ou les paradis fiscaux sont autant de signes qui appellent  l’Union européenne à se détacher du capitalisme financier néolibéral et mondialisé largement responsable de ces crises. L’Union Européenne doit mettre fin à sa politique d’austérité et renouer avec une politique d’investissement pour assurer la transition écologique et créer des emplois durables non délocalisables. 

Nous invitons les citoyen·ne·s à s’emparer des élections européennes afin de dégager une majorité à l’écologie politique, qui permettra au Parlement européen de s’affirmer comme un véritable acteur politique et de mener un bras de fer institutionnel, qui commencera par le refus d’approuver le cadre financier pluri-annuel (CFP). 

Se voulant force de proposition, les Jeunes Écologistes ont adopté une motion apportant des réponses politiques et concrètes à ces enjeux,  : La motion Revendiquons l’Europe

Contact :

Théo Garcia-Badin : 06 99 72 54 39 – theo[at]jeunes-ecologistes.org

Nina Cormier : 06 38 61 60 61 – nina[at]jeunes-ecologistes.org

Share This