Au lendemain de la clôture du scrutin des élections européennes et après avoir mené campagne pour “remettre l’Europe sur les rails“, les Jeunes Écologistes réagissent aux résultats.

Au niveau européen, les rapports de force changent peu. Malheureusement, les Jeunes Écologistes constatent que le Parlement est encore en majeure partie constitué d’élus conservateurs et libéraux, ce qui n’augure rien de bon pour une réorientation du modèle européen vers des politiques sociales et écologiques. Quant aux écologistes, ils progressent dans plusieurs pays d’Europe, conservent leurs 58 sièges et s’installent dans le paysage politique, cette bonne nouvelle permettant de relativiser les résultats en baisse sur le territoire français.

En France, le Front National réalise un score inédit pour des élections européennes. Alors que, dans les médias, les responsables politiques multiplient les alibis et les explications alambiquées, les Jeunes Écologistes veulent regarder la réalité en face. Si les électeurs-rices sont prêts à élire des députés d’extrême-droite ou refusent de se rendre aux urnes, c’est avant tout parce qu’ils-elles sont lassé-e-s par les réponses politiques actuelles qui ne leurs semblent pas efficaces. Face à cela et à l’échec des grands partis traditionnels – le gouvernement socialiste en tête -, voilà une raison de plus de défendre l’écologie politique et la VIè République.

Une fois de plus, les Jeunes Écologistes se désolent du traitement de cette élection par les grands médias : les débats franco-français, la mise en scène des personnes et l’absence de fond ne peuvent que renforcer le scepticisme vis-à-vis de l’Union européenne et de la politique en général.

Si l’Europe n’a certainement pas été remise sur les rails hier, les Jeunes Écologistes sont conscients que la forte abstention et la progression de l’extrême-droite, notamment chez les moins de 30 ans, leur donne une grande responsabilité : celle de rester en première ligne pour changer de modèle politique et dépoussiérer la démocratie, au niveau français comme au niveau européen.

CONTACTS PRESSE :

  • Lucas Nédélec – Secrétaire fédéral : 07 77 07 45 69
  • Laura Chatel – Secrétaire fédérale : 06 29 85 75 95
Share This